Musique à l'ombre de la collégiale

Publié le par Vanessa

Musique à l'ombre de la collégiale

Les Résonances Saint-Martin se sont clôturées lundi sur des notes italiennes du petit ensemble Claudiana. Devant un fond de scène rougeoyant, la soprano et la contralto se répondent. À l'instar des concerts précédents, je dessine directement au feutre pendant la première partie. Après l'entracte, je passe à la mise en couleurs alors que l'obscurité gagne de plus en plus le monument. Pour ce dessin, le couple de spectateurs, deux rangs devant moi, m'offrait comme un cadre de fenêtre pour positionner la scène et l'ensemble musical.

Musique à l'ombre de la collégiale
Musique à l'ombre de la collégiale

Un mois avant, Hugo Reyne célébrait le printemps dans un concert enlevé, joyeux et enjoué avec son ensemble La Simphonie du Marais. Vivaldi, Schwartzkopff, Haendel, Beethoven… et même Cloclo et Brel… en bis.
Même à quelques rangs de la scène, ce ne fut pas facile de dessiner un ensemble et son ténor qui vivent leur musique intensément et de manière expressive.

Musique à l'ombre de la collégiale
Musique à l'ombre de la collégiale

Répertoire complètement différent avec Antoine Hervé dans sa leçon de jazz consacrée à Duke Ellington. Seul en scène, un piano, une caméra et un grand écran cerné de noir, pour projeter le ballet des doigts du pianiste sur les touches noires et blanches. Installée parmi les derniers rangs dans le choeur, je trouve mon sujet en apercevant une collègue vacataire, future prof documentaliste à la rentrée, et ses amis. Après je "remonte les rangs" jusqu'à la scène.

Musique à l'ombre de la collégiale

Dessiner les spectateurs assis juste devant soi pourrait être répétitif mais en fait non. Ici quelques traits pour un spectateur déchiffrant dans la pénombre le programme du soir donné par les Talens lyriques, et un autre attentif, la main gauche repliée contre la joue.

Musique à l'ombre de la collégiale
Musique à l'ombre de la collégiale

En remontant les mois, voici le premier concert auquel j'ai assisté en mars. Des airs d'Haendel, chantées par Magali Léger, s'élèvent vers la croisée du transept.

Musique à l'ombre de la collégiale

La saison musicale reprendra en mars 2016. D'ici là, d'autres rendez-vous à dessiner ponctueront les prochains mois de la collégiale angevine.

Publié dans Croquis

Commenter cet article

Sylvie bigoudene 09/07/2015 08:48

Superbe Vanessa! Comme si on y était!

vanessa 09/07/2015 20:15

Merci Sylvie !

davinroy 08/07/2015 23:25

Bravo Vanessa, magnifique reportage de toute un saison musicale !

vanessa 09/07/2015 20:16

Presque toute une saison. J'ai séché un ou deux concerts ! A bientôt Michel